Mais qui est Katia Guerreiro

Et oui Katia Gerreiro sera présente au Printemps de Bourges cette année et pour la première fois, au Palais Jacques Cœur le Jeudi 14 Avril à 21h… Mais avant de vous précipiter sur la billetterie du Printemps essayons de savoir un peu plus sur cette fabuleuse chanteuse de Fado qui fait salle comble partout ou elle passe…

Née le 23 Février 1976 en Afrique du Sud, Katia, encore enfant, part avec ses parents pour l’ile de S. Miguel aux Açores. C’est dans cet archipel qu’elle commence à s’intéresser à la musique, apprenant a jouer la Viola Da Terra,
un instrument a cordes traditionnel de la contrée, intégrée dans un groupe folklorique local. Lisbonne est son prochain destin ou elle suit un cours de médecine qu’elle termine en 2000. Pendant la durée de ses études, elle maintient un intérêt suivi pour la musique, comme vocaliste dans le groupe rock « Os Charruas ». C’est en Octobre de cette année dans un concert d’hommage à Amalia Rodrigues au Colisée de Lisbonne que Katia chante le Fado pour la première fois en public. Avec un succès très marqué, elle a été considérée justement comme responsable de la plus belle performance de la soirée. Ainsi commence sa carrière de Fadista qui se poursuit jusqu’à nos jours.

« FADO MAIOR », son premier album, a été publié en Juin 2001, a remporté le prix José Afonso et atteint le sommet des ventes en Corée du Sud. « NAS MÃOS DO FADO », son deuxième album a été publié en 2003 avec des paroles soigneusement sélectionnés par les meilleurs auteurs portugais comme Luis de Camões, Florbela Espanca, Ary dos Santos et António Lobo Antunes. Cet enregistrement a également été nominé pour le Prix José Afonso, confirmant une carrière prometteuse.
En reconnaissance de son talent, les critiques et le public lui a donné toute une quantité d’attention que les médias nationaux et internationaux offerts projecteurs Katia spéciaux (documentaires, émissions de télévision, etc.) Au Portugal, elle a été anciennement attribué comme l’une des 30 personnalités qui se distinguent par son travail au sein de la 30e anniversaire de la Révolution d’Avril (une des fêtes nationales les plus importantes).

En Février 2005 Katia a enregistré un duo avec Martinho da Vila, un célèbre chanteur brésilien, dans son nouvel album « Brasilatinidade ».
Toujours en 2005, Katia a publié son troisième ouvrage « TUDO OU NADA », dans lequel elle interprète la poésie de Vinicius de Moraes, Sophia de Mello Breyner et Antonio Lobo Antunes, entre autres. Le pianiste Bernardo Sassetti a joué pour sa pièce « Minha Senhora das Dores ».
2005 s’est terminée en beauté avec sa participation aux Rencontres versez l’Europe de la Culture, à la Comédie-Fançaise à Paris, à l’invitation de la ministre de la Culture, M. Donedieu de Vabres, Tereza Berganza côté avec Jeanne Moreau, Costa Gravas et Barbara Hendricks. A la fin de son discours, Katia a chanté « a capella », une chanson dramatique fado « Rosas / Promessa ». Son témoignage éloquent de l’identité culturelle de chaque etat membre de l’Union européenne a entraîné pour sa nomination à devenir un membre du Parlement Européen Culturelle.

Ses nouveaux records « FADO » e « OS FADOS DO FADO » (2008 et 2009), axé principalement sur le Fado traditionnel, recréer quelques-uns des coups de fado les plus célèbres par Tony de Matos, Max, Tristão da Silva, Hermínia Silva, Teresa Silva Carvalho, João Ferreira-Rosa, et d’Amalia Rodrigues.

En 2010, Katia a célébré la première décennie de sa carrière artistique et recu le  » Best Performer of Fado» décerné par la Fondation Amália Rodrigues. Après plusieurs spectacles à travers le monde, cette année, terminé par deux grands concerts à Lisbonne et à Paris, et aussi avec le édition du double album « 10 ANOS – NAS ASAS DO FADO », dans lequel elle a rassemblé les meilleurs moments de sa discographie, dont trois duos originaux avec Simone de Oliveira, Amina Alaoui et Rui Veloso.

Aujourd’hui, Katia Guerreiro poursuit, représentant le Fado et de son pays avec passion et fierté. Elle a maintenant éditer son premier DVD live, lors de son concert à l’Olympia (Paris) en 2012.

Sources: http://www.katiaguerreiro.com/

Publicités