Lisbonne


« Lisbonne ne se voit pas, elle se sent. »… Ceci est une phrase bien typique pour décrire la Capitale de la Mer, cette ville qui a connu un important âge d’or au XIVe et XVe siècles, époque à laquelle on disait même que la ville sentait les épices.
Lisbonne, est la capitale la plus occidentale d’Europe continentale. Elle est située dans l’ouest du pays, sur la côte de l’océan Atlantique là où le Tage (Tejo en portugais) se jette dans l’océan. Elle occupe une surface de 84,6 km2, composée de 53 freguesias (arrondissements) et une population de plus de 600 000 habitants ce qui en fait la ville la plus peuplée du Portugal.
Le centre historique de la ville est composé de sept collines, dont certaines ont des rues trop pentues pour permettre la circulation automobile. la ville compte trois funiculaires et un ascenseur. La partie occidentale de la ville est occupée par le parc forestier de Monsanto, un des parcs urbains les plus grands d’Europe avec une surface de presque 10 km².
Deux ponts relient la ville à la rive sud :
Le Pont du 25 Avril, inauguré en 1966 sous le nom de Pont Salazar, puis rebaptisé d’après la date de la Révolution des œillets et , le Pont Vasco de Gama, inauguré en mai 1998 ; avec ses 18 kms. C’’est le plus long d’Europe et l’un des plus longs du monde.
Sur la rive du Tage, on trouve le quartier historique de Belém. Son principal intérêt touristique est le Monastère des Hiéronymites, commencé en 1501 et n’a été terminée que 70 ans plus tard. Cette construction a coûté l’équivalent de 70 kg d’or par année. La plupart des coûts ont été supportés par le commerce d’épices.

À l’époque, Lisbonne et Belém sont deux villes distinctes reliées par des bateaux à vapeur. La présence du monastère et de la Tour de Belém attirent beaucoup de touristes.

Un petit séjour à Lisbonne vous permettra de découvrir les spécialités culinaires portugaises, les traditions ancestrales des azulejos, ou bien encore la vie des quartiers populaires de l’Alfama, du Chiado ou du Bairro alto. Mais au delà de tout cela, la ville regorge de lieux de visites intéressants dont la tour de Belem à proximité du monastère des Jeironimos, la cathédrale Sé, l’ascenseur d’Eiffel, le château Saint Georges, et bien d’autres encore.

Si vous avez déjà visité la ville de Lisbonne, en bon touriste que vous êtes ; vous avez probablement été manger un bon Pastel de Nata à Belem. En effet, c’est là que se trouve l’usine de Pastéis de Nata, la seule et l’unique. Même si vous ne vous êtes pas donné la peine d’aller jusqu’à l’usine (pas bien), vous n’avez pas pu rater ces petits gâteaux, car on les voit partout. C’est un peu comme si c’était le symbole sucré de la ville.

Les pastéis de nata – ou pastéis de Belém – sont de célébrissimes petits flans crémeux à la pâte feuilletée. Les religieuses qui en ont inventé la recette, aux alentours du 17 ieme siècle, n’imaginaient pas qu’un jour leurs douceurs feraient le tour du monde avec un succès jamais démenti. Il paraîtrait même que le pastel de nata serait le meilleur ambassadeur du Portugal à l’étranger…

Ok, ils sont pas super sexy !!! A les voir comme çà on en mangerait pas 40, je vous l’accorde. Mais l’habit ne fait pas le Pastel de nata et je peux vous assurer pour ceux qui n’y ont jamais goûté qu’il est extrêmement difficile d’en manger un tout seul, sans s’en enfiler 3 autres à la suite !!!

Publicités